Gilles Ravary, a choisi un partenariat avec la maison Piper et Régis Camus son chef de cave 

Pour la quatorzième fois, en 2013, le Chef de Cave de la Maison PIPER-HEIDSIECK est élu chef de cave champagne de l’année par le prestigieux International Wine Challenge. C’est le huitième titre pour Régis Camus. Daniel Thibault, son prédécesseur, avait obtenu six récompenses.

A 24 ans, Régis Camus rentre dans une grande Maison de Champagne au sein de laquelle il gravit tous les échelons, d’œnologue à Chef de Caves adjoint, puis Chef de Caves. En 1993, Daniel Thibault lui propose de le rejoindre puis lui cède sa place en 2002. Aujourd’hui Chef de Caves reconnu, Régis Camus a su apposer sa signature sur PIPER-HEIDSIECK.

 

Millésime 2006 :

 

D’une année contrastée est né un vin « doublement aimable ». C’est d’abord une double chronique météo : après la canicule de juillet, août a été le théâtre de violents orages et d’épisodes de grêle. C’est ensuite une double histoire de raisins : le Pinot Noir exprimant puissance et impétuosité exceptionnelles, le Chardonnay prêt pour une longue garde. C’est aussi un choix assumé des œnologues : réduire la part de Pinot Noir par rapport aux années précédentes, et atteindre la parité Pinot Noir/Chardonnay pour tempérer la puissance des Pinots Noirs. C’est enfin une histoire de patience : les 17 crus sélectionnés pour construire le millésime (9 Grands Crus, 7 Premiers Crus - 8 Pinots Noirs, 9 Chardonnays) ont patienté 6 ans en cave pour parfaire l’équilibre du vin, exprimer sa générosité et le rendre… aimable. Révélant ses qualités de charme et de bon goût.

Maison Piper :

 

Tout commence avec Florens-Louis Heidsieck. Né en 1749, ce fils d’un pasteur protestant de Westphalie s’installe comme drapier à Reims où il tombe amoureux d’une Champenoise… et du vin de Champagne. Autodidacte, il est animé de l’incroyable ambition de « créer une cuvée digne d’une reine ». En 1785, il fonde la Maison de négoce de draps et de vins de Champagne Heidsieck & Cie. Il devient maître de son art au point d’avoir l’honneur de présenter lui-même son vin à la reine Marie-Antoinette.

À la mort de Florens-Louis, en 1828, Christian Heidsieck, son neveu, s’associe avec Henri-Guillaume Piper, un homme doué d’un prodigieux sens du commerce. Des princes de Habsbourg aux empereurs de Chine, 14 cours royales ou impériales lui accordent alors le privilège de « fournisseur patenté ». À travers le monde, toute la bonne société désire « le vin de Piper, élaboré par Heidsieck ». En 1835, Christian Heidsieck décède et, en 1838, sa femme se remarie avec Henri-Guillaume Piper. Le nom PIPER-HEIDSIECK est né.